Comment réinventer sa salle d’attente ?

Publié le : 01/08/2019 15:04:08
Catégories : Médical

 

Déco « comme à la maison », magazines variés et renouvelés ou encore tablette digitale : les médecins généralistes confient leurs bonnes idées pour recevoir leurs patients dans les meilleures conditions.



Se retrouver confiné sur une banquette entre une toux et un éternuement. S’alarmer du visage pâle de son voisin d’en face. Se demander quand le petit garçon va finir par s’asseoir et se taire. Un patient attend entre 5 à 45 minutes dans la salle d’attente de son généraliste :
une épreuve encore plus grande que la consultation elle-même. Dès lors, comment améliorer l’attente de l’antichambre de son cabinet ?

De Blois à Sarlat, trois médecins donnent leurs conseils d’aménagement.

 

1- Recouvrir les murs de couvertures de journaux


Médecin généraliste à Blois, Fabrice Husson aime l’idée d’offrir à son patient un espace en miroir à sa - forte – personnalité. Chez lui, les murs de la salle d’attente sont tapissés de couvertures historiques du Monde (mort de Staline, chute du mur de Berlin…). « 
Le but, c’est de ne pas recevoir dans une salle formatée, avec des chaises en formica attachées au sol ». Ici, nulle affiche médicale ni prospectus de santé : « l’attente est une parenthèse neutre qui ne doit pas susciter le stress. » Mais un fond sonore discret, où résonnent les volutes de la trompette de Chet Baker.



2 - Aménager un véritable « séjour »


Du côté du boulevard Saint-Germain à Paris, où est installé le médecin généraliste Pressian Paraskevov, même volonté de sortir de l’anonymat poussiéreux de la « salle d’attente ». D’ailleurs, à bien y réfléchir, le docteur Paraskevov lui préfère le terme de « séjour ». « Accueillir les patients dans son séjour modifie l’état d’esprit du patient et tend à diminuer son mécontentement en cas d’attente trop longue. » Dans ce « séjour », il se verrait bien y disposer un écran télé, un frigo avec des boissons non caloriques, une machine à café expresso, une bibliothèque avec des livres et la presse bien sûr. « De préférence des magazines qui ne sont pas déjà passés par des centaines de mains et qui ne datent pas de l’année précédente », à l’image de ce que propose Public A.



3 - Proposer des magazines récents et renouvelés


Un peu plus au sud de la France, à Sarlat-la-Canéda, dans le Périgord noir, Marie Léonard abonde : un bon choix de presse est nécessaire. « Des magazines variés, presse féminine, voyage, actu… Et de la presse jeunesse, car le plus dur, c’est de faire patienter les enfants. » Dans son cabinet, le docteur Léonard a opté pour du mobilier déco, des plantes, des peintures claires et des cadres au mur, avec la volonté de « personnaliser la salle d’attente ».



4 - Investir dans des tablettes personnelles


À l’avenir, tous pronostiquent l’arrivée des tablettes personnelles, « plus hygiéniques », car plus simple à nettoyer. Avec ses écouteurs, son choix de programmes, ses jeux, ses abonnements à la presse, la tablette semble avoir de beaux jours devant elle. « Certaines cliniques ultra-moderne en proposent déjà l’usage », fait remarquer le docteur Léonard.  Pas sûr cependant que cet usage soit du goût de tous les médecins, et en particulier de ceux qui, comme le docteur Husson, se verraient bien ramener un jeu d’échec pour créer le lien entre les patients.






Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Paiement sécurisé

via Groupe Crédit du Nord

Livraison offerte

Par transport privé

Tous moyens de paiement

CB, Chèque, Virement, SEPA

Une facture annuelle

Un colis par mois

6 000 pro

Abonnés

Et surtout, 95% de clients heureux !